Les Chroniques gourmandes de Thomas

Food is a Journey. Food is a Sharing. Food is an Art. Food is a Passion. Food is Society. Food is Culture. Food is History. Food is Vital. Food is Love.

Découvertes culinaires de Budapest – Part 1

Après le Japon, place à la Hongrie et à sa capitale Budapest souvent surnommée le Paris de l’Est.

Budapest en quelques images:

Une passion pour les salons de thé

Le ville compte de nombreux salons de thé qui proposent un large choix de gâteaux. C’est toujours très agréable d’y aller car la plupart de ces salons au décor viennois sont emprunts d’une grande nostalgie.

Le plus connu est certainement le Gerbeaud (1858).

On peut y goûter le Dobos, le gâteau le plus connu de Budapest. Le dobos est une pâtisserie hongroise. Elle se présente sous la forme d’une alternance de couches de génoise et de crème au chocolat. Vraiment très bon.

Malgré la réputation du lieu, ce n’est pas mon adresse préféré. Le service n’est pas forcément agréable et les prix sont plus élevés qu’ailleurs.

Un autre salon de thé très sympa est le Ruswurm (1827) situé dans le quartier du château.

On y mange aussi les délicieuses pâtisseries traditionnelles souvent copieuses et fourrés à la crème. Le service était plutôt agréable et les prix bons marché. Parfait endroit après une journée à visiter la ville.

Le 3ème endroit qui m’a fait une forte impression est le café New York. Majestueux, classe, imposant, sublime sont les mots qui viennent à l’esprit en y entrant.

On a encore à faire avec de très bons gâteaux et de superbes limonades maisons. D’ailleurs quasiment tous les endroits visités à Budapest proposent des limonades maisons très rafraichissantes.

Le prix est plus élevé qu’ailleurs (environ 20 € pour deux boissons et deux gâteaux) mais le lieu unique vaut bien cela.

Je pourrai aussi mentionner le salon de thé/restaurant Central Kavehaz mais je le réserve pour la semaine prochaine qui sera consacré au restaurant de Budapest.

Publicités

4 commentaires sur “Découvertes culinaires de Budapest – Part 1

  1. rlbrasset
    6 mai 2013

    Encore une fois votre chronique est magnifique. Je n’ai plus qu’une envie: courir prendre le thé à Budapest! Ou plutôt le déguster lentement. Merci!

    • totolegourmand
      7 mai 2013

      Merci! Je ne peux que vous encouragez à y aller. Budapest n’a pas l’exposition médiatique qu’elle mérite. 🙂

  2. juraponlaventure
    9 mai 2013

    Ah, Budapest ça me rappelle de bons souvenirs ! J’avais tellement adoré les Turo Rudi (des barres au fromage frais et chocolat) que j’en avais apporté des tonnes à mon retour en France. Je donnerai n’importe quoi pour en retrouver ! Et le plus drôle c’est que tous mes amis avaient trouvés ça dégoutant au possible haha. Tu en as déjà gouté ?

    • totolegourmand
      10 mai 2013

      Haha! non, je n’ai pas eu l’occasion de goûter cela. J’y étais que 3j, trop de choses que j’ai manquées! En tout cas, tu leur fais une bonne pub, ils devraient t’embaucher ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 mai 2013 par dans Voyages Gourmands, et est taguée , , , , , , , , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 42 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :